Atelier Terre à Terre

Dominique Gohin-Andrieu

céramiste

28, rue Basse des Comtes de Toulouse

 12270 Najac

 

il y a des arbres qui nous ressemblent, et nous rassemblent.....en chacun de nous un arbre millénaire

 libellés

     CV

         liens briqueterie

            poèmes A.Andrieu 

               expositions

               expositions en solo

 

                   installation

                       alba

                        liens amis

                                

                            

les arbres défilent

sur la route déserte.

le ciel rougit

et toi aussi

pendant que j'écris

A.Andrieu

Arbres, grands vigiles, paraboles

à géométrie variable, chevaucheurs

de vent, escaladeurs d’azur

vapoteurs  psychédéliques

 par delà le bruissement des feuilles

j’entends  vos apartés  de sève

vos suées de vert, la secrète alchimie

 de vos amours, j’entends votre silence

 

qui me remet  au monde

 

Jacqueline Lalande

terre du Beauvaisis

avec toi,

nous traçons

des sillons

d'encre et de terre de brique.

nous enluminons

nos vies fragiles et sensibles.

Têtes de "lard"

nous nous nourissons

de nos différences

et nous engrangeons

les couleurs de nos envies

dans notre grenier à idées.

A.Andrieu

  

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

Ma pépinière

"L'art aux Jardins" Auvers/oise 2013

 

Rencontre avec l'argile du Beauvaisis que l'on trouve à fleur de carrière à quelques kilomètres de la Briqueterie d'Allonne dans l'Oise.

J'ai privilégié de façonner mes arbres avec la terre de brique............mélange de glaise, argile, limon, de couleur rouge, grise ou jaune et d'une grande plasticité.

 

5 semaines de cuisson dans les fours "Hoffmann" à 900° -1200° /350heures de refroidissement/montée en cuisson très lente, ainsi que le refroidissement.

 

ou 3 jours de  Cuisson dans Fours à Gaz.

 

Entre Cumulus et Tumulus

Au coeur de ma pépinière d'arbres il y avait des arbres qui s'enracinaient et des naïades qui s'envolaient sur des perches pour former une chorégraphie.............

à la briqueterie

Décembre 2013

(photo Clothilde Prevost)

fonctionnement d'un four Hoffmann

le four Hoffmann se compose d'un anneau d'environ 12 à 20 chambres, dans lesquelles le feu peut être entretenu séparément, et dans lesquelles sont placées les articles qui vont être cuits. Une fois la cuisson effectuée dans une chambre, on laisse le feu s'éteindre et la chambre suivante est alimentée en combustible. De cette manière, le feu se déplace dans l'anneau en 1 à 2 ssemaines. La grande nouveauté de cette invention est relative à la circulation de l'air. avant d'arriver au foyer de combustion, l'air frais venant de l'extérieur du four traverse au préalable les briques cuites encore chaudes, ce qui accélère leur refroidissement et réchauffe cet air. A l'inverse l'air brûlant provenant de la combustion préchauffe les briques qui vont être cuites. la chaleur de l'espace situé au dessus du four est également ulilisée pour sécher les articles avant leur cuisson. Le cycle thermique est mieux contrôlé et le rendement thermique est amélioré.

l s'agit d'un four à feu continu. De forme elliptique, il mesure 28 m de long pour 8,20 m de large. Il comporte 12 chambres de cuisson, réparties en deux galeries.

Le feu peut être entretenu séparément dans chaque chambre de cuisson contenant les articles qui vont être cuits.

Les murs extérieurs du bâtiment sont en moellon et en grès des Vosges, les chambres de cuisson sont en briques réfractaires et en béton.

Une fois la cuisson effectuée, on laisse le feu s'éteindre et la chambre suivante est alimentée en combustible. De cette manière, le feu se déplace dans l'anneau en 1 à 2 semaines.

L'invention du four Hoffmann a révolutionné l'industrie tuilière du XIXè siècle. Il permettait, en effet contrairement aux fours à chambre unique, de produire des briques et tuiles de qualité constante.

Aujourd'hui quelques rares fours Hoffmann sont encore utilisés pour des productions d'articles spéciaux ou traditionnels.

"terrébral"

"peaux" de briques,

je te vieillirai

avec des "graines"

de sable

de Loire,

odeurs

de plage

de mon enfance

A.Andrieu